Transfert en France d’un programme probant pour réduire la stigmatisation en santé mentale en milieu scolaire

Porteur projet

Infos clés

Porteur/porteuse du projet :
Arnaud Goulliart
Montant de la dotation :
130 238 €
Durée du soutien :
Depuis 2022
Lieux de déploiement :
  • Auvergne-Rhône-Alpes

Chiffres clés

  • 5000 collégiens seront sensibilisés dans
  • 25 établissements d'ici à 2024

Visiter le site

À propos de la structure

La Fondation ARHM accueille, soigne et accompagne plus de 16 000 adultes et enfants au sein de ses établissements et services, dans les domaines de la santé mentale, du handicap mental, psychique et physique, de l’autisme, des addictions et dépendances. Elle articule des réponses sanitaires, sociales et médico-sociales, ainsi que la prévention permettant d’améliorer le parcours et la qualité de vie des personnes, grâce à la diversité et à la complémentarité de ses activités : prévention, recherche, soin, hébergement, accompagnement, insertion par le travail et le logement, formation.

Les établissements de la Fondation ARHM interviennent en proximité sur le territoire du Rhône et également à l'échelle régionale et nationale pour plusieurs projets de prévention en santé mentale.

Le projet

La Tête Haute est un programme de lutte contre la stigmatisation en santé mentale en milieu scolaire qui a été validé scientifiquement au Canada. Il consiste à former et à accompagner un collectif d'élèves et de professionnels d'établissements scolaires pour mettre en œuvre des actions locales de lutte contre la stigmatisation à destination des élèves.

La Fondation AÉSIO accompagnera l'expérimentation et l'essaimage de ce projet en Auvergne-Rhône-Alpes dont les objectifs sont de :

  • Permettre aux élèves et acteurs de la communauté éducative de développer un regard positif sur la santé mentale et apporter une meilleure compréhension de la santé mentale et de ses déterminants, dans une vision globale et positive ;
  • Permettre aux élèves de mieux identifier les ressources en santé mentale ;
  • Former 50 représentants d'établissements scolaires (enseignants et santé scolaire) à la lutte contre la stigmatisation en santé mentale pour un total sur 2 ans de 25 établissements scolaires en Auvergne Rhône Alpes

Ce qui nous a convaincus

Ce projet s'inscrit dans la continuité d'une analyse des besoins sur le territoire concerné, réalisée avec les différentes parties prenantes. Celle-ci a mis en exergue l'importance de la stigmatisation en santé mentale, particulièrement chez les jeunes, conduisant à un défaut ou un retard de demande d’aide, à une majoration des souffrances et des troubles, à une auto-stigmatisation des jeunes atteints de troubles psychiques et à des difficultés en terme de réussite scolaire et d'insertion sociale et professionnelle. Un groupe de travail impliquant l'Education nationale, des associations de professionnels et de pairs-aidants professionnels a été organisé et a identifié le programme Canadien "La Tête Haute" comme une action validée scientifiquement pouvant être transférée en France. Le programme s'inscrit de plus dans une dynamique partenariale forte avec l'Education nationale et concerne des établissements sur des territoires fragilisés.

Que ce soit dans la mise en œuvre du programme ou lors de son lancement à l'occasion d'un Sommet, l'implication et la participation des jeunes mais aussi des personnes concernées sera essentielle afin de bénéficier de leur point de vue et de leur expérience. Au-delà du bénéfice apporté par les actions qui seront menées au sein des établissements identifiés pour ce projet, les jeunes pourront donc acquérir des compétences en lien avec la santé mentale. En adéquation avec les attentes au sein de l'établissement, ils seront à même d'identifier des actions pertinentes qui reposeront sur leurs préférences, leurs talents et leurs envies. Ils seront ainsi accompagnés pour devenir des acteurs de la déstigmatisation en santé mentale, avec une approche positive.

  • Le partenariat

    L'association sera soutenue pour une durée de 2 ans et sera dotée de 130 238 €. La Fondation ARHM pourra bénéficier d'un accompagnement opérationnel, notamment d'une valorisation des avancées du projet, mais aussi d'un soutien à l'évaluation d'impact social et d'une mise en réseau avec nos partenaires.

  • Appel à projets 2022

    Ce projet est soutenu dans le cadre de notre appel à projets 2022 intitulé "Bien-être mental, et si on en parlait...vraiment ?".
    Les objectifs de cet appel à projets sont les suivants :
    - Libérer la parole autour du bien-être mental
    - Informer, accompagner et déstigmatiser les personnes concernées
    - Sensibiliser le grand public

Vous aimerez aussi